Chimiothérapie et alimentation

Il m’a été recommandé d’avoir une alimentation aussi équilibrée et variée que possible en respectant les recommandations quantitatives de la « pyramide alimentaire ».

Cependant, je connaissais certaines faiblesses de mon organisme et j’ai préféré appliquer quelques précautions afin de me protéger le plus possible.

L’alimentation

J’ai évité de manger

  • des aliments frits, de la sauce tomate, des plats industriels tout prêts (pour protéger mon estomac et bien digérer),
  • des noix et du comté (pour éviter les aphtes dans la bouche)

A vous de faire le tri selon vos habitudes alimentaires et les réactions de votre organisme.

Il est fortement déconseillé de boire de l’alcool et de consommer du sucre. Le sucre « nourrit » les cellules cancéreuses (de toute façon pas la peine d’attendre d’avoir le cancer pour savoir que le sucre n’est pas bon pour la santé !).
Le problème c’est que quand le moral est bas, on a tendance à se jeter dessus ! 😆

De temps en temps, on peut se faire un petit plaisir, mais modérément. Si possible dégustez votre friandise à la fin d’un repas.

Il faut penser à boire beaucoup : environ 1,5 litre par jour (eau, tisane…) sans ajouter de sucre.

De temps en temps, l’après-midi, je buvais deux verres d’eau « vichy célestin ». Elle contient du bicarbonate et ça facilite la digestion.

 

Les compléments alimentaires

J’ai été un peu noyée par tous les compléments alimentaires existants, j’ai fait mon choix à l’aide du livre « anticancer du sein »

J’ai effectué la plupart de mes achats dans les magasins bio, mais je vais tout de même mettre quelques liens pour celles qui souhaitent faire leur achat par internet. Cela vous permettra également de voir l’image du produit avant de l’acheter dans un magasin 🙂.

Pour nettoyer le foie

Pour le nettoyage du foie, j’ai varié les cures tout au long de la chimio et j’ai continué après. Je vais en citer quelques-unes. Je les achetais sous forme d’ampoule que je diluais dans un peu d’eau et je les prenais loin des repas.

Artichaut-radis noir

Ces deux plantes ont un effet détox car elles permettent de mieux éliminer les toxines.

SuperDiet Radis noir Artichaut bio sur amazon

 Desmodium  (recommandé par mon oncologue)

Le desmodium  est originaire d’Afrique-Equatoriale, il est connu depuis peu en Europe. Il augmente la résistance des cellules du foie.

Desmodium sur amazon

 

La sève de bouleau favorise le  drainage et l’élimination des déchets acides de l’organisme. J’ai fait une cure de sève de Bouleau de Gayral, c’est un producteur situé dans les Hautes-Alpes. J’en buvais chaque matin un petit verre, pendant environ trois semaines. Je trouvais son goût très agréable.

 

Aubier de tilleul (agriculture française)

L’aubier contribue au bon fonctionnement de tous les émonctoires : foie, vésicule biliaire, rein et intestins. Il permet un profond nettoyage de l’organisme.

La Gravelline – Aubier de Tilleul Bio sur amazon

 

En hiver j’aime bien boire chaud. Je me faisais une à deux fois par jour une tisane dépurative. Les tisanes dépuratives éliment les toxines de l’organisme. Il existe de nombreuses plantes médicinales dépuratives. par exemple  le pissenlit, l’ortie, la bardane… On peut associer plusieurs plantes. Elles sont conditionnées en sachets déjà dosés ou en vrac (suivre les indications sur le paquet pour la quantité à infuser).

 

Pour la protection de l’organisme

La propolis noire améliore les défenses de l’organisme contre les infections bactériennes et virales. Elle stimule le système immunitaire grâce à ses propriétés antibiotiques.

J’ai acheté de la propolis noire pure. Je mettais 2 gouttes dans une demi-cuillère à café de miel.

Ballot Flurin Extrait Propolis Noire Française – Bio sur amazon

 

Pour renforcer la flore intestinale

C’est seulement dans le pollen frais que vous pourrez trouver les ferments lactiques vivants et qui seront bénéfiques pour l’intestin

<a name= »chlorophylle »></a>J’ai consommé une cuillère à café par jour de pollen frais, pendant toute la durée de la chimio.

Pollenergie – Pollen De Ciste Bio sur amazon

 

La chlorophylle régule le transit intestinal. Elle rétablit la flore digestive qui peut être perturbée pendant la chimio.  Elle réduit, par ailleurs, la production de gaz 😅 et favorise une bonne digestion, permettant ainsi de protéger indirectement le foie.

J’ai aussi pris pendant toute la durée de la chimio et 2 mois après une gélule de chlorophylle par jour. Attention au dosage recommandé, une seule gélule me suffisait.

Chlorophylle – 60 gélules – Oxygéner l’organisme sur amazon

Pour la digestion

Après le repas, je buvais une tisane pour la digestion Hildegarde. C’est un mélange de diverses plantes.
Le fenouil aide à réduire les flatulences, la cannelle contribue à purifier le sang et la coriandre et la mélisse participent à la digestion.

J’ai beaucoup aimé son goût.

Elle existe sous forme de sachet (c’est pratique quand on est trop fatiguée)

Tisane Digestion Légère BIO – boîte de 20 sachets sur amazon

et sous forme de plante en vrac

Tisane Digestion Légère BIO – boîte de 90 g sur amazon

Divers

J’ai pris des gélules d’huile de foie de morue. Elle est naturellement riche en vitamine D qui fixe le calcium sur les os.

Je buvais également de l’eau avec quelques gouttes de citron. Ça permet aussi de nettoyer le foie, ça apporte de la vitamine C, et apaisent les nausées.

Bon, ça fait pas mal de choses, à vous de faire votre choix selon les besoins de votre organisme.

ATTENTION

Avant de prendre vos compléments alimentaires, il faut en parler à votre oncologue. Il peut y avoir des interactions avec les médicaments prescrits !
Tous les compléments cité ci-dessus ont été notifiés à mon oncologue, mais tout dépend du traitement que vous aurez, donc faites le point avec votre équipe médicale.

Ne pas prendre l’EPP (Extrait de Pépin de Raisin), il peut inhiber l’action de la chimio et de certains médicaments !