Comment rester féminine après une mastectomie

Se retrouver avec un seul sein, c’est l’image de la femme qui est brisée ! Gros ou petits, les seins sont très souvent mis en valeur et sont le symbole de la féminité.

Mais voilà, pour celles qui ont eu une mastectomie et qui ne veulent pas avoir recours à la reconstruction, il va falloir trouver des astuces ! La reconstruction est un choix personnel qui ne dépend que de vous. Ne vous laissez pas influencer par des personnes de votre entourage. Cela nécessite plusieurs interventions sous anesthésie générale. Plusieurs de mes amies « Irissiennes »  ont eu recours à la reconstruction et sont très contentes du résultat. Chacune doit rester libre de son choix.

Personnellement, je n’ai pas du tout envie de recommencer tout un circuit médical assez lourd ! Alors, pour toutes celles qui ne souhaitent pas le faire, gardez le moral. On ne va pas se mettre de côté parce qu’il nous reste un seul sein ! On va lui trouver un « copain » et on va même « mettre en valeur » celui qui nous reste. 🙂
Dans ma jeunesse, je savais que certaines femmes faisaient du rembourrage de soutien-gorge pour afficher une poitrine plus « affriolante ». Il est possible d’acheter des « coussinets  » pour augmenter un peu le volume. Alors pourquoi, ne pas en faire autant ?

Les soutiens-gorges post-opératoires possèdent deux poches qui permettent de glisser les prothèses. On peut également y mettre des « coussinets ».
Certes tout cela à un coût : un seul sein nous revient plus cher que deux ! Enfin, tout dépendait du budget que vous mettiez dans vos sous-vêtements avant le cancer du sein… La lingerie post-mastectomie n’est pas remboursée par la sécurité sociale !

 

Je faisais mes achats dans les grandes surfaces et je ne dépensais pas de grosse somme d’argent. Quand j’ai commencé à regarder les prix des soutiens-gorges post-opératoires, je me suis dit « Oulla ! C’est pas donné !! ». Le prix moyen d’un soutien-gorge avec poche est d’environ 60 euros. Et bien que je sois la reine des soldes, il est très difficile d’en trouver en promo (mais ne vous inquiétez pas, là aussi je vous donnerais quelques tuyaux !!).

Allez c’est parti, je vais lister toutes les astuces que j’ai trouvées pour mettre « nos » seins en avant !

Étape numéro 1 : acheter une prothèse mammaire

Elle prendra la place de votre sein enlevée. La sécurité sociale rembourse une partie de votre prothèse. Pour cela, il faut présenter une prescription médicale. Renseignez- vous auprès de votre mutuelle pour savoir si elle couvre le supplément.

Les différentes sortes de prothèses mammaires externes

Les prothèses non solidaires se glissent dans une poche du soutien-gorge. Elles ne sont pas en contact direct avec la peau.

Prothèse non-solidaire en coton

Juste après l’opération, vous n’avez pas le choix. On vous proposera une prothèse en coton très légère que vous pourrez mettre dans une poche de soutien-gorge.

Prothèse non-solidaire en silicone

Ensuite vous pourrez acheter une prothèse en silicone qui se met également dans une poche de soutien-gorge. La prothèse en silicone prend la chaleur du corps et a une consistance très proche de celle d’un sein naturel.

Prothèse solidaire du corps (adhésive ou adhérente)

Elle peut être portée seulement après une totale cicatrisation, soit environ 6 à 12 mois après les derniers soins (chimiothérapie et radiothérapie). Elle réduit la tension du soutien-gorge au niveau des épaules.

Adhésive – elle se colle directement sur la poitrine avec une colle spéciale. Le support reste en place sur la peau pour une durée de 5 à 7 jours. La face interne de la prothèse est munie de velcros venant s’agripper sur le support cutané.

Adhérente – offre un confort encore supérieur. Il y a une surface perlée adhérente qui se met directement sur la peau et cela ne fait vraiment qu’un avec le corps. C’est un peu comme si elle faisait partie de vous.

Où acheter une prothèse mammaire ?

Je vous conseille d’aller dans un endroit « spécialisé » pour vous faire conseiller et faire prendre les bonnes mesures. Il vaut mieux être aidé par une personne compétente et ne pas acheter sur internet.

  • Dans certaines pharmacies : il y a souvent une ou plusieurs personnes spécialisée dans ce domaine
  • Des magasins spécialisés dans les sous-vêtements post-opératoire du cancer du sein (renseignez vous auprès de votre équipe médicale qui a certainement des listes de magasins à vous proposer).

Étape n°2 : Équilibrer les 2 seins

La prothèse choisie vous fera un nouveau sein tout rebondi. Pendant ce temps, à côté l’autre sein s’est peut-être un peu ramolli et affaissé… On peut lui redonner un peu de punch et de volume avec des coussinets !
Vous en trouverez de toutes sortes sur maman à croquer (en mousse, en silicone…).

Une petite voix au fond de vous peut vous dire, « c’est bien beau tout ça, mais ça reste des faux seins et ce n’est pas naturel ». Être naturelle c’est quoi ? Ne pas utiliser de maquillage, ne pas se colorer les cheveux, ne pas s’épiler… Soyons honnêtes : vous en connaissez beaucoup vous, des femmes 100 % naturelles ? Avec des cheveux blancs jamais coiffés, des poils de partout et zéro maquillage ?
Prenez la vie du bon côté et dites-vous que les faux seins sont une mise en valeur tout comme le reste 😉.

Étape n° 3 : La lingerie post-mastectomie

Préférez des soutiens-gorges sans armature et avec des bretelles larges et rembourrées.
Utilisez un soutien-gorge de sport spécialisé lorsque vous faites une activité physique.

Où acheter de la lingerie post-opératoire ?

Il y a quelques magasins spécialisés, toutefois, les articles en ventes ne sont pas nombreux : vous trouverez plus de choix sur internet. L’avantage des sites : de nombreux modèles et toutes les tailles. L’inconvénient : on ne peut pas les essayer. Pour les personnes habituées à faire leur achat de vêtement de cette façon, cela ne changera pas grand-chose. N’étant pas une adepte de ce genre d’achat, je m’y suis mise malgré tout, pour avoir plus de choix.

Voici quelques sites de vente :

https://www.oncovia.com/fr/96-soutien-gorge-post-operatoire

https://www.comptoir-de-vie.com/lingerie.html

La marque Amoena vend également par l’intermédiaire de boutiques et de pharmacies. Grâce à leur site internet vous pouvez localiser des revendeurs près de chez vous.

Il est très difficile de trouver des réductions pour ces articles. J’ai eu beau chercher sur tous les sites du genre radins.com… De temps en temps, quand c’est la journée de la femme ou la fête des mamans on peut trouver environ 10 à 20 % de réduction (et encore, il faut que cela tombe sur le modèle qui nous plaît !). Bon ça ne fait pas beaucoup…
Si vous souhaitez une bonne réduction du genre 50 %, il faut aller sur les grands sites de vente comme « la Redoute » ou « Blancheporte ». Il n’y aura pas autant de modèles que dans les magasins spécialisés mais ça vaut quand même la peine de jeter un coup d’oeil.  La période la plus propice est bien sûr pendant les soldes d’été et d’hiver. Mais vous pouvez aussi regarder les promotions de temps en temps, ou quand vous êtes clients recevoir des réductions…

Pour conclure, j’ajouterai un dernier point sensible à cet article : j’ai surtout abordé l’aspect physique « extérieur » de la féminité. Je veux dire que les conseils donnés concernent ceux qui nous voient en mode « habillée » et non toute nue ! Effectivement dans l’intimité quand on se met nue devant notre amoureux, on peut se sentir mal à l’aise. Laissez-vous du temps pour accepter votre nouveau corps. En attendant, portez des jolis sous-vêtements en gardant votre prothèse et surtout soyez fière d’une chose : votre homme n’est pas avec vous juste pour « une paire de seins », il vous aime pour la totalité de votre être !

 

 

Aucune grâce extérieure n’est complète si la beauté intérieure ne la vivifie. La beauté de l’âme se répand comme une lumière mystérieuse sur la beauté du corps.

Victor Hugo

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *